Shared posts

06 Jun 10:09

Berlin : une nouvelle loi anti-discrimination fait polémique

by 6medias2
Berlin : une nouvelle loi anti-discrimination fait polémique 6medias2 sam 06/06/2020 - 11:08
06 Jun 09:59

Viré de son poste au Conseil régional parce que ses idées déplaisent aux écolos!

by Martin Pimentel

La dictature verte fait une nouvelle victime à Bordeaux


Difficile de qualifier la situation personnelle de David Angevin, plume appréciée sur le site Causeur, autrement que par l’adjectif ubuesque !

D’abord au service du Président de la région Aquitaine Alain Rousset, David Angevin lance ensuite l’Université du futur pour penser la révolution numérique dans le sud-ouest. Il vient d’en être débarqué, après de fortes tensions. Notre contributeur se dit victime de la Région et en particulier de son vice-président Nicolas Thierry qui ne goûte guère la liberté d’expression… 

Les écologistes ne supportent pas qu’on pense en dehors de leur dogme. C’est terrifiant. Ils veulent bien débattre, mais entre eux!

Tout commence le 27 septembre 2019 lorsque ce dernier, vice-président EELV de l’exécutif régional, proteste sur Twitter contre la participation de l’économiste Erwann Tison, de l’Institut Sapiens, à une conférence de la fameuse « Université du Futur » à Biarritz. Il affirme alors: « Cet institut porte une vision du monde qui n’est pas la nôtre : transhumanisme, anti Greta Thunberg, plaidoyers pour les inégalités… ». Mince alors, un débat où des interlocuteurs contradictoires se voient tendre le micro, il faudrait faire quelque chose… Quelques jours plus tard, l’intervention et les images d’Erwann Tison sont carrément retirées d’internet, au grand étonnement de David Angevin, placé dans une situation délicate vis-à-vis de ses interlocuteurs. Aujourd’hui libre de parler et comptant engager des poursuites judiciaires, David Angevin dénonce une censure d’un autre âge, et estime que la collectivité a voulu lui faire payer son franc-parler et ses idées. Invitée par Causeur à donner sa version des faits sur cette affaire de censure, la Région indique ne pas souhaiter répondre.

La parole est donc au collaborateur débarqué ! Entretien.

Causeur. Qu’est-ce que l’Université du futur ? 

David Angevin. L’Université du Futur est un think tank que j’ai imaginé et créé au Conseil régional. Cela faisait parti du programme de la mandature : avoir un lieu de réflexion sur les technologies de rupture qui sont en train de chambouler le monde de fond en comble : intelligence artificielle, génétique, automatisation, etc… J’ai écrit un certain nombre de livres sur ces technologies de « rupture », je connais bien ces sujets, et j’ai un réseau de spécialistes de haut niveau que j’ai invité aux conférences que j’organisais dans ce cadre. L’Institut Sapiens fait parti de ce réseau de spécialistes qui pensent le futur et la disruption. Le monde change tellement vite qu’il est devenu indispensable d’anticiper l’avenir. Un politique ne peut plus se contenter de gérer le présent comme avant. Sinon il est sûr d’aller dans le mur !

A lire aussi: Covid-19 en France: une débâcle certifiée conforme

Directeur du projet Université du Futur, j’étais seul à tout gérer, en lien avec un élu délégué. Mais, ce projet générait beaucoup de jalousie : nous étions vus par les fonctionnaires comme des intellos qui n’en faisaient qu’à leur tête avec leur truc de science-fiction… Pour la plupart des gens, y compris les plus puissants et influents, la révolution industrielle du digital, c’est en effet de la science-fiction. Pas étonnant que la France soit devenue une colonie numérique des USA et de la Chine. En matière d’anticipation, nos politiques ont été nuls. 

Quels sont les motifs qui ont été invoqués pour vous renvoyer ?

Ce sont des motifs vraiment piteux. Le Vice-président écolo Nicolas Thierry a pété un câble contre l’Université du Futur – nous reprochant en gros de donner la parole à des gens qui pensent « mal » -, je me suis opposé fermement à ses méthodes. Puis quand la région a carrément censuré l’intervention de mon intervenant « mal pensant », Erwann Tison, j’ai demandé des comptes au Directeur de cabinet et au Directeur Général des Services. J’ai écrit ceci dans un courriel à tous les chefs : « En tant que responsable de l’Université du Futur, je n’ai pas été tenu au courant de l’effacement des rushs, ni du reste de cette censure d’un autre âge. Tout cela est parfaitement anormal. Je suis tenu pour responsable par mes réseaux professionnels de ce coup porté à la liberté d’expression. C’est mon image et ma réputation qui en prend un sale coup. La question est simple : comment faire pour rétablir, avant la mienne, la réputation de l’institut Sapiens et celle du Conseil régional? Je n’ose imaginer que faire plaisir à Nicolas Thierry, VP EELV, soit une raison suffisante pour assumer ce formidable gâchis. L’Université du Futur n’est pas, à l’évidence, une outil de propagande politique au service des prochaines élections. Et j’assume totalement mes choix quand j’invite des spécialistes à débattre, dont Olivier Babeau, Erwann Tison, ou encore Pascal Picq (Collège de France), Antoine Petit (Président du CNRS) ou Denis Mercier (ex-chef de l’OTAN). Et les autres. J’entends pouvoirs continuer à travailler avec eux. Ou alors il faut le dire clairement et expliquer pourquoi. C’est la moindre des choses en démocratie, et a fortiori pour une institution publique ». Olivier Babeau, directeur de l’Institut Sapiens, a également demandé des comptes dans un courrier au Président Rousset… Aucune réponse. 

A lire aussi: Greta ne sauvera pas la Terre mais votre âme

Quant à moi, j’avais signé mon arrêt de mort. Un dossier de licenciement bidon a été monté contre moi à la hâte pendant les vacances de Noël : il fume dans son bureau, il ne comprend pas son job, il ne badge pas… Ce genre de trucs bidons. En vérité, les écologistes ne supportent pas qu’on pense en dehors de leur dogme. C’est terrifiant. Ils ne supportaient pas depuis le début qu’on puisse inviter dans des débats des gens du centre ou de droite. Ils veulent bien débattre, mais entre eux. Quand Erwann Tison, économiste de l’Institut Sapiens, est venu à Biarritz parler de « mobilité du futur », il a eu le malheur de dire que pouvoir prendre l’avion et parcourir le globe était une bonne chose. Et une liberté qu’il fallait préserver. Un truc insupportable pour un khmer vert ! Au téléphone et par SMS, le Vice-président écolo m’a reproché vertement d’inviter des gens qui osent critiquer Greta Thunberg ! Je lui ai alors proposé de venir débattre avec eux, plutôt que de pousser la Région à censurer des conférences. Il a refusé. Est-ce parce qu’il sait bien que ses arguments ne tiennent pas deux secondes dans un débat ?

Avez-vous entamé des démarches juridiques avec un avocat ? 

J’ai effectivement entamé des démarches juridiques pour récupérer mon poste. J’ai trop donné à ce projet pour abandonner. Et l’argent public n’est pas au service d’un clan. Il faut que ces gens le comprennent. Par ailleurs j’ai déposé plainte contre le Directeur de cabinet pour des menaces et intimidations, visant à me faire taire. Et je conteste évidemment ce licenciement politique, preuves de tout ce que j’avance à l’appui. J’ai été un proche collaborateur du Président pendant trop longtemps pour ne pas connaître le dessous des cartes. Ils ont cédé au chantage des verts, au point de faire des bêtises énormes : pratiquer une censure digne de l’Union Soviétique, puis me virer. Les élections arrivent, et les verts sont en position de force. Ils ne passent plus entre les portes. Le PS, lui, ne pèse plus grand-chose. Le Dircab a préféré m’exécuter que se mettre à dos ses alliés écologistes. Tout cela est pitoyable et la justice le verra en examinant les pièces. Mais je ne peux pas tout dire car la procédure démarre à peine, et certaines choses relèvent du pénal.

06 Jun 09:56

Mort de George Floyd : la maire de Washington fait peindre « Black Lives Matter » en lettres géantes devant la Maison Blanche

by perubu
La municipalité de Washington a fait peindre les mots « Black Lives Matter » inscrits en lettres capitales une place rebaptisée au nom de ce mouvement antiraciste devant la Maison Blanche. L’initiative a pour but de «reprendre les rues», a commenté à l’AFP Rose Jaffe, l’une des artistes du collectif Mural DC, tout en regrettant […]
06 Jun 09:54

L’association des médecins et chirurgiens américains poursuit la FDA en justice pour ingérence contre l’hydroxychloroquine

by Christian Larnet
L’association des médecins et chirurgiens américains (AAPS) a intenté un procès contre la Food and Drug Administration (FDA), pour mettre fin à son ingérence arbitraire dans l’utilisation de l’hydroxychloroquine (HCQ), que le président Trump et d’autres dirigeants mondiaux ont prise comme prophylaxie contre le coronavirus chinois. Deux millions de doses d’HCQ sont envoyées par l’administration […]
06 Jun 09:53

Une montagne de preuves montre que les policiers tirent moins sur les Noirs que sur les Blancs

by Jean-Patrick Grumberg
Voici la vérité sur les violences policières contre les Noirs qui détruit absolument tous – je dis bien tous – les mensonges déversés quotidiennement dans les médias. 1 Les chiffres suivants sont tirés d’un rapport (1) du Bureau des statistiques de la justice sur la période 1976-1998. Le rapport examine les cas où la police […]
06 Jun 00:21

Quand l’AFP re-contextualise de façon mensongère des propos de Donald Trump pour le tourner en ridicule

by Francois
Donald Trump à propos de la baisse surprise du chômage en mai: "J'espère que George (Floyd) nous regarde de là-haut en pensant que ce qui arrive au pays est grandiose. C'est un grand jour pour lui, c'est un grand jour pour tout le monde"https://t.co/W0SIxmbgpn #AFP pic.twitter.com/CSzWjfz6DU — AFP USA (@AFPusa) June 5, 2020 Trump ne […]
06 Jun 00:17

Trump, le (face)bouc émissaire – Et pourtant elle tourne du 05/06/20

by PBergerault

Dans sa chronique « Et pourtant elle tourne », Jean-Claude Rolinat évoque les émeutes raciales aux Etats-Unis, l’actualité politique en Afrique du Sud et trouve une nouvelle utilité à l’A380.

L’article Trump, le (face)bouc émissaire – Et pourtant elle tourne du 05/06/20 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

06 Jun 00:17

Le Zoom avec Didier Maïsto : »Je lance le projet d’un réseau social libre ! »

by Admin

Patron d’un des rares groupes de presse indépendants français, Didier Maïsto, président de Sud Radio, sort un livre témoignage : »Passager clandestin ». Le journaliste évoque la corruption du monde politique et médiatique, exemples à l’appui. Le RPR, Médiamétrie, le CSA se font « tailler des costards ». En rupture avec l’oligarchie, emballé par la révolte des Gilets Jaunes, il annonce en exclusivité sur TVLibertés : »je vais mettre toute mon énergie à créer un réseau social français et libre ! ». Un projet qui suscite l’espoir…

L’article Le Zoom avec Didier Maïsto : »Je lance le projet d’un réseau social libre ! » est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

06 Jun 00:16

Covid-19 : après l’enfermement de force, le vaccin ? – Journal du vendredi 5 juin 2020

by Admin

Au sommaire ce soir, retour sur la course aux vaccins contre le Covid-19. Alors que les scientifiques annoncent que l’épidémie semble contrôlée, Bill Gates appuie sur l’accélérateur. Une obsession qui pose de nombreuses questions.

Cinq jours après la manifestation du Collectif Justice pour Adama, relancé avec la mort de George Floyd aux Etats-Unis, nous sommes allés constater les dégâts dans les rues de Paris. L’occasion d’interroger les Français sur le prétendu racisme systémique dans notre pays.

Et puis également dans l’actualité, les rumeurs de remaniement ministériel. Sans surprise, la crise sanitaire aura considérablement affaibli le président de la République. Dans ce cadre, Emmanuel Macron pourrait tenter un jeu de chaises musicales gouvernemental pour calmer son opposition et affaiblir ses futurs concurrents.

L’article Covid-19 : après l’enfermement de force, le vaccin ? – Journal du vendredi 5 juin 2020 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

06 Jun 00:14

«Ce n’est pas vrai»: SOS Racisme sceptique sur le cas d’un policier noir traité de «vendu»

Alors qu’une vidéo circule sur les réseaux sociaux montrant une manifestante traiter de «vendu» apparemment un CRS noir, le patron de SOS Racisme s’est dit sceptique quant aux images. Le policier a pourtant porté plainte pour ces faits.
06 Jun 00:13

Trump aurait ordonné de réduire de près de 10.000 hommes le contingent US en Allemagne

Le nombre de soldats américains déployés en Allemagne verra une réduction de presque 10.000 hommes suite à un ordre de Donald Trump, a rapporté ce vendredi 5 juin le Wall Street Journal qui se réfère aux responsables américains.
06 Jun 00:10

Taïwan a arraisonné un navire chinois dans ses eaux territoriales

by Laurent Lagneau

En mars dernier, un patrouilleur de la garde-côtière taïwanaise, récemment entré en service, a été endommagé après être entré en collision avec un navire de pêche chinois, au large de l’île de Kinmen. Cet incident a illustré les face-à-face souvent tendus entre les gardes-côtes taïwanais et les chalutiers chinois, dont Pékin se sert régulièrement pour...

Cet article Taïwan a arraisonné un navire chinois dans ses eaux territoriales est apparu en premier sur Zone Militaire.

06 Jun 00:10

Le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique tué lors d’une opération française menée dans le nord du Mali

by Laurent Lagneau

C’est un gros coup que viennent de porter les forces françaises à al-Qaïda au Maghreb islamique [AQMI]. En effet, ce 5 juin, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé que le chef de cette organisation jihadiste, l’algérien Abdelmalek Droukdel [alias Abou Moussab Abdelwadoud], a été tué dans le nord du Mali, lors d’une opération...

Cet article Le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique tué lors d’une opération française menée dans le nord du Mali est apparu en premier sur Zone Militaire.

06 Jun 00:08

Une responsable Ikea inculpée en Pologne pour avoir licencié un salarié catholique refusant de participer à la promotion de l’idéologie LGBT

by Olivier Bault

Une responsable RH de magasin Ikea en Pologne avait renvoyé un salarié qui refusait de participer à une « journée de solidarité avec les personnes LGBT » et qui avait commenté négativement un article publié par sa direction sur l’intranet de l’entreprise sous le titre « L’inclusion des personnes LGBTQ+ est un devoir pour chacun de nous. ». C’était il y a un an. Le salarié en question avait cité des fragments de la Bible pour expliquer son désaccord avec l’obligation de promouvoir les attitudes LGBTQ+ au travail et il n’était pas venu au travail pour cette « journée de solidarité avec les personnes LGBT », en expliquant que ce que lui demandait son employeur était incompatible avec sa foi catholique.

Dans un communiqué publié le 27 juin 2019 et signé par la directrice de la communication d’Ikea Pologne en réaction à la couverture médiatique de l’affaire, on apprenait que « quand il existe ne serait-ce qu’un risque d’atteinte à l’intégrité ou à la dignité d’autres salariés, nous prenons les mesures nécessaires conformes au droit du travail et à nos valeurs ». Pour l’enseigne suédoise, les citations de la Bible avancées par le salarié étaient une incitation à la haine. Le salarié, de son côté, se défendait en expliquant qu’il avait signé avec Ikea un contrat pour vendre des meubles, et on lui demandait maintenant de participer à une action en faveur des « valeurs » LGBT. Le ministre de la Justice polonais avait saisi le parquet en affirmant avoir reçu à cette occasion d’autres plaintes de salariés d’Ikea à propos de la promotion forcée de l’idéologie LGBT au sein de l’entreprise.

Le 27 mai dernier, on apprenait par les médias polonais que le parquet de Varsovie-Praga avait mis en examen la responsable RH à l’origine du licenciement. Les commentaires du salarié licencié sous l’article « L’inclusion des personnes LGBTQ+ est un devoir pour chacun de nous » n’ont pas été considérés comme une incitation à la haine ni comme une attaque contre des personnes concrètes de l’entreprise, tandis que l’attitude de l’employeur constitue pour le parquet polonais une atteinte aux droits du salarié sur la base de son affiliation religieuse. On peut lire dans le communiqué du parquet que celui-ci a décidé d’inculper la responsable RH du magasin Ikea en s’appuyant notamment sur l’article 53 de la Constitution polonaise qui garantit la liberté de conscience et de religion ainsi que sur l’article 54 qui garantit la liberté d’exprimer ses opinions. Pour le parquet polonais, l’employeur, y compris dans le cas présent la multinationale Ikea pour ses activités en Pologne, est tenu de respecter la vie prive des salariés et de s’abstenir à leur égard de toute action à caractère idéologique sans rapport avec la relation de travail.

Cet article Une responsable Ikea inculpée en Pologne pour avoir licencié un salarié catholique refusant de participer à la promotion de l’idéologie LGBT est apparu en premier sur Présent.

06 Jun 00:05

Espagne : une statue du Christ décapitée et vandalisée en Andalousie

by Daniel Hamiche
Espagne : une statue du Christ décapitée et vandalisée en Andalousie
Jeudi 4 juin, entre 1 h et 2 h du matin, des individus s’en sont pris à la statue du Sacré-Cœur de Jésus érigée dans la commune sévillane de La Roda de Andalucía. Cette statue avait été inaugurée en octobre 1952 sur une place de la ville qui porte le nom de la consécration de…
05 Jun 16:26

A Washington, l’armée a sifflé la fin de partie

by Christian Daisug

La force contre les violences

De notre correspondant permanent aux Etats-Unis. – Les incendiaires, les vandales, les pillards sont encore à l’œuvre ici et là aux Etats-Unis, mais les différents brasiers qui enflammèrent le pays pendant plusieurs jours sont désormais en voie d’extinction. Les gouverneurs, les maires, les chefs de la police semblent avoir repris la situation en main même si des débordements peuvent encore surgir avec leurs cortèges d’affrontements et de violence. La loi et l’ordre ont récupéré leurs droits et finiront par avoir le dernier mot. La Garde nationale les a aidés en étant d’un précieux secours pour des policiers souvent débordés. L’armée également a contribué à cet apaisement. Près de 2 000 soldats de la 82e division aéroportée prirent position avec 14 hélicoptères autour de Washington durant 48 heures au cas où la Garde nationale ne suffirait pas. Ils repartirent pour leur base en Caroline du Nord sans être intervenus. Leur seule présence a servi de dissuasion : quand la force placée au bon moment et au bon endroit dispense d’utiliser la force.

Choc psychologique

Ce vieux dicton fut répété aux oreilles du président Donald Trump par Tom Cotton, sénateur républicain de l’Arizona, au moment où l’on avait l’impression, samedi et dimanche derniers, que tout le pays pouvait brûler. Cotton avait précisé que la Garde nationale ne serait peut-être pas suffisante et qu’il faudrait un « choc psychologique ». Ce fut l’armée. Trump engagea l’une et l’autre et encouragea tous les gouverneurs à garder la première opérationnelle jusqu’à ce que les cendres refroidissent. Il fut traité de dictateur et taxé de fascisme par une gauche plus haineuse que jamais qui, une fois de plus, voyait fondre un champ de manœuvre idéal dont les effets chaotiques auraient pu s’ajouter aux retombées pernicieuses du Covid-19. Dans ce travail de sape, la gauche ne resta pas seule. Elle fut indirectement approuvée par Mark Esper, l’actuel ministre de la Défense, et par quelques parlementaires républicains. Tous estimèrent que la montée en ligne de l’armée était de trop. Or, c’est précisément la décision qui a fait basculer la nature de l’embrasement initial. On sentit alors que la partie devenait très sérieuse.

Si les différents bilans de ce drame national, né d’une brutalité policière à Minneapolis, dans le Minnesota, ne peuvent encore être dressés, il est cependant possible d’en examiner les conséquences politiques. A chaud, un échantillon de 2 500 personnes a été interrogé par Morning Consult. En gros, trois Américains sur quatre soutiennent Trump et son emploi de la force, essentiellement représentée dans l’esprit des sondés par la Garde nationale. Proportion énorme qui confirme une vieille règle : au milieu des périls, une nation se regroupe autour de son chef à condition qu’il prenne des risques et fasse preuve de détermination. Mais ce sondage comporte deux autres indications dont la résonance pourrait durer jusqu’aux élections de novembre. Une majorité de démocrates (63 %) se montrent favorables à l’engagement de la Garde nationale et se rangent donc, en l’occurrence, derrière Trump. Une majorité d’hispaniques (54 %) se déclarent également partisans de l’utilisation de la Garde nationale dans de pareilles circonstances. Or, notons ceci : les démocrates (modérés) d’une part et les hispaniques (indécis) de l’autre constituent deux beaux terrains de chasse du trumpisme électoral.

Deux lieux de culte

Mais Trump ne pouvait rester au niveau strictement politicien. Il se devait d’aller plus haut, de dominer ces contingences, d’appeler au symbole. Et en même temps, il lui fallait capter les imaginations par le théâtral. Il choisit le spirituel, deux lieux de culte. Le premier fut la petite église épiscopalienne qui se trouve à deux pas de la Maison-Blanche. C’est la paroisse des présidents. Elle fut incendiée dimanche par l’émeute. Trump quitta à pied la Maison-Blanche, traversa le square Lafayette et se plaça devant les gravats calcinés, une bible à la main. Trois messages forts : le chaos n’a pas entamé le pouvoir légitime ; le sacrilège s’impose comme une atteinte à une liberté fondamentale ; enfin, la Bible : les Américains sont un peuple du Livre. L’autre geste eut lieu au sanctuaire catholique national de Washington. Trump y entra et s’y agenouilla avec Melania, la First Lady. Wilton Gregory, archevêque de Washington, en fut outragé : « démagogie », « indécence » et « politisation ». Connu pour son soutient aux groupes LGBT, Gregory ferait partie de la puissante mafia de prélats homosexuels. L’ancien nonce à Washington, l’archevêque Carlo Maria Vigano, l’a dénoncé vigoureusement comme un « faux berger ». •

Cet article A Washington, l’armée a sifflé la fin de partie est apparu en premier sur Présent.

05 Jun 01:07

I-Média n°301 / USA – Emeutes raciales : ce que les médias cachent

by Admin

06:18 L’image de la semaine

Aux États-Unis, les bureaux de CNN à Atlanta ont été visée par les émeutiers… malgré le parti-pris pro-manifestants de la chaîne.

07:38 USA. Émeutes raciales : ce que les médias cachent

Dans le traitement médiatique de la mort de George Floyd et des émeutes violentes qui ont suivi, les médias omettent sciemment plusieurs données fondamentales pour comprendre la crise. Nous vous dévoilerons ces informations cachées dans ce numéro d’I-Média.

27:30 Revue de presse

Facebook condamné pour censure et atteinte à la liberté d’expression en Italie…
Les médias qui se rendent compte que l’étude scientifique anti-chloroquine qu’ils ont massivement promu est peu solide…
Nous reviendrons ensemble sur l’actualité médiatique de la semaine.

35:18 Les émeutes raciales américaines arrivent en France

Entre les manifestations sauvages de clandestins et les émeutes après un rassemblement pour Adama Traoré, l’actualité s’emballe en France et semble faire écho aux émeutes américaines…

L’article I-Média n°301 / USA – Emeutes raciales : ce que les médias cachent est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

05 Jun 01:07

Le Zoom avec Bruno Gollnisch : »Je vous donne la liste des mensonges d’Etat des Etats-Unis et de la France ! »

by Admin

Plus libre que jamais, le leader historique de la droite nationale, Bruno Gollnisch, fait le procès des lois liberticides qui étranglent les droits d’expression et d’opinion de Pleven à Avia en passant par Gayssot et Perben. Sans mâcher ses mots, il affirme que les « fake news » qui ont de vraies conséquences sont d’origine étatique ou gouvernementale. Le brillant universitaire resurgit quand il s’agit de donner l’incroyable liste des six mensonges des Etats-Unis pour entrer 6 fois en guerre ! Un entretien sans langue de bois… revigorant!

L’article Le Zoom avec Bruno Gollnisch : »Je vous donne la liste des mensonges d’Etat des Etats-Unis et de la France ! » est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

05 Jun 01:07

Pr Didier Raoult : une élite anti-système ? Journal du jeudi 4 juin 2020

by Admin

Au sommaire ce soir, nouvel épisode du feuilleton autour de la chloroquine. Alors qu’une étude statistique publiée dans le Lancet avait motivé l’OMS et les autorités françaises à arrêter les essais sur les effets de la molécule contre le Covid-19, la revue britannique prend finalement ses distances avec les conclusions. Un demi-tour suivi par l’OMS qui renforce le phénomène Didier Raoult.

Egalement dans l’actualité, Christophe Castaner joue avec le feu. Après les débordements à la fin du rassemblement du collectif Justice pour Adama, le ministre de l’Intérieur annonce un renforcement du contrôle de la police. Une prise de position aux antipodes de celles tenues pendant la crise des Gilets Jaunes qui pourrait s’avérer être un jeu dangereux pour le pouvoir en place.

Et puis nous poursuivons la campagne de second tour des élections municipales. A trois semaines du scrutin, le Rassemblement National espère toujours renforcer son ancrage local. De quoi favoriser les choses pour la future campagne présidentielle.

 

L’article Pr Didier Raoult : une élite anti-système ? Journal du jeudi 4 juin 2020 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

05 Jun 01:02

Tensions en mer de Chine : Les Philippines renoncent à rompre un accord militaire avec les États-Unis

by Laurent Lagneau

En 2014, les États-Unis et les Philippines s’étaient mis d’accord pour renforcer leurs relations militaires en révisant les clauses d’un traité de défense mutuelle signé en 1951. À l’époque, Manille venait de perdre le contrôle du récif de Scarborough, la Chine ayant planté son drapeau sur ce territoire situé au large de l’île de Luçon,...

Cet article Tensions en mer de Chine : Les Philippines renoncent à rompre un accord militaire avec les États-Unis est apparu en premier sur Zone Militaire.

05 Jun 00:45

Igor Matovič : « Construisons la Slovaquie ensemble ! »

by La Rédaction

Slovaquie – À la veille du centenaire du traité de Trianon, le premier ministre slovaque Igor Matovič a réuni une centaine de personnalités représentant la minorité hongroise de Slovaquie au château de Bratislava pour aborder ensemble le présent et l’avenir. Voici une partie de son discours :

«… Merci d’avoir accepté mon invitation […]

Bien que la raison de notre rencontre d’aujourd’hui soit l’histoire et le souvenir des événements après la Première Guerre mondiale, mon objectif principal est de façonner des questions communes sur le présent et l’avenir, de trouver des visions communes et de trouver les réponses qui nous concernent dans le contexte le plus large.

Hongrois, Slovaques et autres nationalités de Slovaquie. L’objectif de la réunion d’aujourd’hui n’est pas de décortiquer les contextes historiques et de scruter qui a fait quoi à qui quand ils ont fait du mal. Nous savons très bien que le XXe siècle a fait souffrir toute l’Europe, y compris les Slovaques et les Hongrois. 

D’un point de vue humain, je comprends parfaitement que beaucoup de gens ressentent encore de la tristesse et du chagrin à propos de la décision de Trianon. 

En même temps, je pense que vous savez également que Trianon est le résultat de processus historiques au cours desquels l’élite hongroise a commis de nombreuses erreurs et pris plusieurs mesures inopportunes.

Dans le même temps, il faut également comprendre que ce qui a signifié la perte et l’injustice pour l’un a apporté la chance et l’opportunité aux autres. Je pense que la Hongrie historique était aussi la nôtre. Les Slovaques, ainsi que les Hongrois et d’autres nationalités, ont combattu ensemble contre la conquête turque. Les rois hongrois ont décidé non seulement de la vie et du sort des Hongrois, mais aussi des Slovaques et de tous ceux qui vivaient sur le territoire de la Hongrie historique.

Sous la bannière de ces dirigeants, les Slovaques et les Hongrois ont combattu ensemble pendant des siècles. Les villes de la Slovaquie d’aujourd’hui ont reçu des privilèges des rois hongrois, à l’abri des propriétaires, et ont pu se développer dans le cadre d’une sorte de démocratie locale. 

Osons donc dire que l’histoire hongroise est notre histoire commune.

Que les rois hongrois étaient nos rois communs. Et les descendants de Mátyás Korvin appartenaient également aux familles nobles françaises, allemandes et autrichiennes de l’époque.

Mais laissons l’histoire aux historiens, concentrons-nous sur les défis de notre époque, de notre vie quotidienne et de l’avenir de nos enfants.

Les élections de février ont montré que les gens, quelle que soit leur nationalité, souhaitent un changement fondamental dans la société. Ils veulent un pays juste et sans corruption où tout le monde est égal quel que soit son statut social et sa richesse ou le nombre de ses connaissances influentes. […]

De nombreux Hongrois ont également voté pour notre programme anti-corruption, car l’égalité devant la loi est un droit humain fondamental. Je vous demande [de] nous aider, moi et mon gouvernement à nettoyer le pays de la mafia et des sauvages.

Dans le même temps, il faut dire la vérité que certaines régions du sud de la Slovaquie sont depuis longtemps contraintes d’endurer certains groupes mafieux. Nettoyons également ensemble le sud de la Slovaquie et construisons ensemble. Je voudrais vous demander de continuer à vous soucier du sud de la Slovaquie, des Slovaques, des Roms et des autres qui y vivent, bien sûr. Il est toujours valable, et tout bon sens se rend compte que c’est le garde-manger de la Slovaquie de Csallóköz à Bodrogköz.

Je vous demande de prendre soin de l’environnement, car naviguer sur le Petit Danube, marcher à Gömör, visiter le château de Kékkő ou le système de forteresse de Komárom, visiter le Horn Wine Festival est une expérience spéciale pour tout le monde.  

Nous, Slovaques, grâce à votre présence en Slovaquie, avons une occasion unique de découvrir votre culture, vos traditions, votre gastronomie et, dans un sens, une vision du monde différente d’une autre nation sans traverser la frontière.

Notre prochain grand défi commun est l’enseignement de la langue slovaque dans les écoles de langue hongroise. La qualité de l’éducation dans ces établissements est largement entre vos mains. Il existe un système d’enseignement à part entière de la langue maternelle du jardin d’enfants à l’université de Komárom. Mes rencontres personnelles dans le sud de la Slovaquie montrent un peu que nous avons de sérieux problèmes avec l’enseignement de la langue slovaque dans les écoles hongroises. En tant que Premier ministre, je ne souhaite pas que les jeunes quittent la Slovaquie en raison d’une connaissance insuffisante de la langue officielle. Je peux honnêtement dire que je ne veux pas que la Slovaquie perde ainsi ses jeunes citoyens.  

En coopération avec le ministère de l’Éducation, avec l’Association hongroise des enseignants de Slovaquie, nous trouverons une solution à ce problème très important.  

Je peux imaginer que l’identité, le statut de la minorité est également un problème dans la vie quotidienne. Mais vous, les Hongrois de Slovaquie, pouvez également apprendre la langue slovaque […] ce qui peut être un avantage. [Nos enfants] peuvent apprendre à connaître les cultures de trois pays à la fois : de Hongrie, de Slovaquie, et aussi avec la langue slovaque, de République tchèque. Il s’ensuit que le marché du travail nous est ouvert avec des compétences linguistiques, la possibilité d’entreprendre dans trois pays tout de suite.

Profitez-en, s’il vous plaît, utilisez-le, s’il vous plaît. L’art et la culture hongroise sont extrêmement riches. Soyons fiers ensemble que des gens aussi formidables que Kálmán Mikszáth, Imre Madách, Sándor Márai, Lajos Grendel et d’autres aient vécu dans la Slovaquie d’aujourd’hui.  

C’est un grand plaisir pour moi que des compositeurs de renommée mondiale aient également vécu et composé ici, comme Ferenc Lehár et Zoltán Kodály.  

Je souhaite que leurs organisations, en particulier les Csemadok ou les théâtres ethniques de Komárom et Košice, continuent de nourrir notre passé commun. Je souhaite également que des messes en hongrois puissent être dites dans le plus grand nombre d’églises possible. Car la parole de Dieu apporte toujours la paix, la paix, l’amour et la tolérance. J’aimerais également avoir une infrastructure bien développée dans le sud de la Slovaquie et dans d’autres régions du pays, afin que nous puissions avoir de bonnes conditions entrepreneuriales, afin de créer autant d’emplois que possible, simplement pour que les Slovaques aient une bonne vie. […]

Construisons la Slovaquie ensemble. Construisons la coopération au sein du V4, construisons notre Europe commune. [Réalisons] ce que le programme gouvernemental contient pour les nationalités. Et si vous sentez que vous n’obtenez pas suffisamment d’attention quand il y a des problèmes inexprimés lors d’événements ou de griefs historiques, alors asseyons-nous, prenons-les en charge et cherchons une solution possible et une compréhension mutuelle.

Mesdames et Messieurs, à l’occasion du 100e anniversaire de la signature du Traité de Trianon, je tends la main pour prendre des mesures conjointes pour résoudre nos problèmes communs.

Permettez-moi de terminer par quelques réflexions impromptues également. Il est vraiment très important pour moi que nous vivions tous bien en Slovaquie. Indépendamment de tout, mais maintenant surtout, quelle langue notre mère nous a appris à parler. En effet, je souhaite sincèrement que les mères du sud de la Slovaquie puissent enseigner leur langue maternelle à leurs enfants sans aucune crainte.

Dans le même temps, suggérez avec amour à vos enfants qu’ils apprennent également le slovaque, afin qu’ils apprennent que la Slovaquie est aussi leur patrie, qui ne les considère pas comme des citoyens de seconde zone.

[…] demain je me rendrai en République tchèque pour une visite officielle avec plusieurs ministres et apporterai deux cadeaux. L’un des cadeaux pour Miloš Zeman et Andrej Babiš […] sera mon propre sirop de sureau, et l’autre cadeau sera des pommes séchées de Felszőszeli d’un fermier hongrois local. Donc, demain, je vais apporter un petit cadeau slovaquo-hongrois. […]

Merci d’être venus et veuillez considérer la réunion d’aujourd’hui comme une main tendue à vous, les Hongrois de Slovaquie, aux Hongrois vivant en Slovaquie. »

05 Jun 00:43

Charlotte d’Ornellas : « Je n’ai colonisé personne et ils n’ont pas été colonisés. Ce côté victime éternelle contre bourreau éternel est insupportable »

by Tancrède
"Le mouvement décolonial considère que les autorités françaises sont colonisatrices aujourd'hui.Je n'ai colonisé personne et ils n'ont pas été colonisés.Ce côté victime éternelle contre bourreau éternel est insupportable !" – Charlotte d'Ornellas pic.twitter.com/Z9V5WzmEgv — Tancrède ? (@Tancrede_Crptrs) June 4, 2020
05 Jun 00:42

Zemmour : « Aujourd’hui aux États-Unis, des Blancs s’agenouillent devant les Noirs. Où en sommes-nous ? »

by Koba
Éric #Zemmour : «Aujourd’hui aux USA??, nous en sommes à des blancs qui s’agenouillent devant les noirs. Où en sommes-nous? Et s’agenouiller et vouloir vivre ensemble ne sont pas les mêmes choses!» #Facealinfo #Trump #Obama #GeorgeFloyd pic.twitter.com/BedUGsMnwE — ??Nicolas ???? (@_samsonico_) June 4, 2020 Éric #Zemmour sur @CNEWS : « Aux Etats-Unis, la gauche joue […]
05 Jun 00:37

Ankara veut prospecter la Méditerranée avec Tripoli pour trouver du pétrole

Le Président turc a fait part de son intention de partir à la recherche de gaz et de pétrole en Méditerranée, et ce avec l’aide du Gouvernement libyen d’union nationale.
05 Jun 00:37

La BCE prévoit une chute du PIB de 12,6% en 2020 dans le pire des scénarios

La Banque centrale européenne s'attend à une lourde récession provoquée par la crise sanitaire en zone euro cette année: le scénario «sévère» dressé par ses experts évoque une chute du PIB de 12,6%.
05 Jun 00:35

Près de 280 attaques contre des journalistes aux USA depuis fin mai

Le site US Press Freedom Tracker a enregistré environ 280 attaques contre des journalistes pendant les actions de protestation qui se déroulent aux États-Unis. Les professionnels des médias ont été visés tant par des manifestants violents que par la police.
04 Jun 00:15

Londres : des militants de #BlackLivesMatter tentent de prendre d’assaut la résidence du Premier ministre, un policier agressé

by Koba
Downing street is under attack. pic.twitter.com/IIF9G8QGyZ — Dogz Bollox???????Right Wing News (@Bollocks_Dogz) June 3, 2020 Deux hommes ont été arrêtés lors d’une manifestation à Londres dans le cadre du mouvement Black Lives Matter qui a pris un tour violent, des individus lançant des objets sur des policiers à l’extérieur de Downing Street. Des rapports sur […]
04 Jun 00:14

George Floyd – Adama Traoré : la manipulation des questions raciales / Journal du mercredi 3 juin 2020

by Admin

 

Les émeutes américaines arrivent déjà en France. Alors que les Etats-Unis sont à feu et à sang après la mort de George Floyd, un afro-américain tué par un policier pendant son interpellation, l’association Adama Traoré saisit l’occasion pour remobiliser en France. Une mobilisation permise par des relais médiatiques qui jouent avec le feu.

La pandémie de Covid-19 est-elle arrivée à son terme ? Plus de trois semaines après le déconfinement, les chiffres sont de bon augure. Une sortie de crise qui pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs… Explications dans cette édition.

Et puis également dans l’actualité, le retour des municipales. Deux mois et demi après un 1er scrutin contesté et contestable, la mobilisation reprend doucement pour le 2ème tour. Nous ferons un tour d’horizon dans les grandes de villes de France.

L’article George Floyd – Adama Traoré : la manipulation des questions raciales / Journal du mercredi 3 juin 2020 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de réinformation | Nous, c'est vous.

04 Jun 00:10

Onu: les heurts qui ont fait des morts et blessés aux USA doivent faire l’objet d’une enquête

Le Haut commissariat de l’Onu pour les réfugiés a appelé à une enquête indépendante sur toutes les attaques contre la police et les manifestants aux États-Unis qui ont entraîné des blessés et des morts.
04 Jun 00:08

Trump classé parmi les voix «qui incitent à la violence raciale» par Snapchat

Le réseau social Snapchat cessera d'afficher le compte du Président Trump dans la rubrique «Discover», qui affiche les pages les plus populaires du réseau social.