Shared posts

26 Feb 08:20

Déclaration choc à Genève: Carlo Sommaruga: «Je veux que le PS vienne dans un mouvement de boycott d'Israël»

by Antoine Hürlimann
Carlo Sommaruga: «Je veux que le PS vienne dans un mouvement de boycott d'Israël» Le conseiller aux États socialiste genevois Carlo Sommaruga a salué la mémoire de son père, ancien président du CICR décédé il y a quelques jours, lors du congrès du Parti socialiste (PS), ce samedi 24 février. Un hommage sous forme d'appel au boycott d'Israël.
26 Feb 08:17

Au moins 40% des réfugiés devraient travailler: Les réfugiés Ukrainiens devront travailler plus pour permettre à la Confédération d'économiser

by Ruedi Studer
Les réfugiés Ukrainiens devront travailler plus pour permettre à la Confédération d'économiser D'ici la fin de l'année, 40% des Ukrainiens aptes à travailler devraient avoir trouvé un emploi. Tel est l'objectif de l'Administration fédérale des finances (AFF). Le ministre de la Justice Beat Jans sera en charge de ce défi avec l'aide de Guy Parmelin.
26 Feb 00:08

Cette année-là - L’État, pour quoi faire ?

Pour cette nouvelle édition, "Cette année-là" remonte à l’année 1983 et au dossier qu’Eléments a alors consacré à l’État : "L’État, pour quoi faire ?". À la baguette, Alain de Benoist et Guillaume Faye, qui défendent le rôle régulateur de l’État souverain dans l’économie, sans céder aux facilités maternantes de l’État nounou. Avec Patrick Lusinchi, directeur artistique d’Éléments, Daoud Boughezala, Olivier François, Christophe A. Maxime et Rodolphe Cart.
Au menu également : l’éternel retour de la bourgeoisie louis-philipparde, de Jacques Delors à Emmanuel Macron.
Le rendez-vous musclé et impertinent du magazine des idées.
Cliquez ici pour commander Eléments.

26 Feb 00:07

Salon de l’Agriculture : Macron devait déjeuner avec 33 fédérations professionnelles, 31 lui ont fait faux bond. Même les stands fermaient pour ne pas qu’il vienne. Les JT cachent les images.

by Francois

Géraldine Woessner est rédactrice en chef au Point. Environnement, transitions, des restes d’éco et de politique, ex-correspondante aux US. .

26 Feb 00:07

La montée du racisme anti-Québecois dans les écoles de Montréal inquiète : francophonie méprisée, violence, élèves humiliés, propos dégradants sur les femmes, fête de Noël perturbée…

by Francois

(… Mes sources ne contestent pas le fait que le français est la langue officielle du collège, mais déplorent que ces efforts ne portent pas suffisamment leurs fruits. Et elles signalent un autre phénomène : « Les élèves détestent les francophones. On fait la vie très dure à ceux qui veulent parler français et défendre le fait français : ils sont humiliés et dénigrés en personne et sur les réseaux sociaux », affirme l’une d’elles.

Dans le cadre de son cours, toujours à Regina Assumpta, une autre prof devait aborder le thème de l’identité. Elle raconte : « Alors que nous étions en pleine discussion sur nos valeurs en tant que citoyens, un des deux élèves de souche de mon groupe a levé la main pour s’exprimer. C’est alors que tout le groupe s’est mis à rire et à huer en disant que les Kebs n’avaient pas de valeurs et que nos filles et nos femmes sont en fait des traînées (j’emploie un vocabulaire acceptable ici […]). Je suis rapidement intervenue et fus coupée par un grand gaillard d’origine maghrébine qui m’a lancé : “Madame, vous ne pouvez pas comprendre parce que les Kebs, vous n’avez pas de culture. Vous faites des trucs de Blancs comme aller au chalet et faire du ski et vous n’éduquez pas vos enfants.” » 

Elle continue : « Que dire de mon petit élève “de souche”, musicien de l’orchestre à cordes du collège, qui a osé jouer un petit rigodon pour égayer notre activité de Noël en classe ? Les élèves se sont mis à rire de lui, à l’injurier et à lui lancer des objets. Plus tard, cette même journée, de la musique libanaise se faisait pourtant entendre dans la salle de niveau où tous les élèves se rassemblent et où plusieurs se sont mis à danser le dabkeh sous les applaudissements de la foule en délire. » 

Elle poursuit : « Et comment se porte aujourd’hui cette élève québécoise francophone qui, en classe, a osé dire que les Québécois francophones avaient subi de la discrimination dans le passé ? [Elle] s’est fait insulter et menacer sur les réseaux sociaux pour ses propos que les autres élèves jugeaient racistes et déplacés puisque, selon eux, les Québécois francophones n’avaient pas vraiment souffert. » Une élève de cette classe confirme l’incident. 

Un autre prof rapporte qu’à l’Halloween, « il y a cinq ans environ, [un] élève de 4e secondaire s’est présenté au collège costumé d’un sac à ordure Glad comme vêtement. Il avait fabriqué une petite affiche qu’il avait collée sur son ventre sur laquelle était écrit “Culture Keb”. Ça a pris deux ou trois périodes avant qu’un adulte lui demande d’enlever son costume ». 

La direction de Regina Assumpta refuse de confirmer ou d’infirmer l’existence de ces anecdotes, ou même d’indiquer si des faits de ce genre ont été portés à son attention. Mais elle assure qu’« aucun geste, commentaire haineux, raciste ou intolérant n’est toléré », que la situation est « prise en mains par un membre du personnel » et qu’« il y a toujours des interventions qui se font ». Invitée à donner son avis sur l’existence même de cette problématique, d’en estimer l’importance, la montée ou le déclin, la directrice générale a refusé de s’engager sur ce terrain. 

(…)

À Regina Assumpta toujours, dans un groupe de 2e secondaire, un intervenant de la « Caravane de la tolérance » a posé la question : qui ici se sent Québécois ? Sur 36 élèves, 34 ont dit non. Cet organisme s’appelle maintenant Ensemble pour le respect de la diversité. Il anime chaque année environ 1000 ateliers sur la tolérance dans les écoles du Québec, publiques et privées, rejoignant ainsi près de 30 000 élèves par an. J’ai évoqué ce résultat à son directeur général, Rafaël Provost. Sa réaction : « C’est quelque chose qui nous arrive très souvent. »

Le Devoir

26 Feb 00:06

Burkina Faso : au moins 15 fidèles tués dans une attaque terroriste contre une église catholique

by perubu

Au moins quinze fidèles ont été tués et deux blessés ce dimanche 25 février lors d’une «attaque terroriste» perpétrée contre une église catholique, dans le village d’Essakane, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le vicaire général du diocèse de Dori, l’abbé Jean-Pierre Sawadogo. «Nous portons à votre connaissance l’attaque terroriste dont a été victime la communauté catholique d’Essakane-Village, alors qu’elle était réunie pour la prière du dimanche», a écrit le vicaire général dans un communiqué transmis à l’AFP. Ce pays est confronté depuis 2015 à des violences djihadistes qui ont fait près de 20.000 morts et plus de deux millions de déplacés internes.

Le village d’Ekassane se trouve dans la zone dite des «trois frontières», aux confins du Burkina, du Mali et du Niger, un repaire de groupes djihadistes. Dans ces trois pays, tous confrontés à des violences djihadistes récurrentes et meurtrières, les gouvernements civils ont été renversés par des coups d’État militaires successifs depuis 2020.

Le Figaro

26 Feb 00:05

« Le pays doit ouvrir un peu plus grand ses bras et nous permettre de devenir plus colorés » : Apameh Schönauer, femme d’origine iranienne, est la nouvelle Miss Allemagne

by Remi

Elle est arrivée en Allemagne à l’âge de six ans. Aujourd’hui, après un long processus de sélection, l’architecte Apameh Schönauer a remporté l’élection de « Miss Allemagne ». (…)

La femme de 39 ans s’est imposée contre huit autres femmes samedi soir à Rust, dans le sud du Bade. L’architecte d’origine iranienne veut défendre les jeunes femmes issues de l’immigration, comme elle l’a déclaré lors de l’exposition. (…)

Spiegel

(…) Lors de l’événement, Schönauer a clairement exprimé son engagement en faveur des droits des femmes, en mettant l’accent sur l’Iran . “Je pense que l’Allemagne doit ouvrir les bras un peu plus grand et nous permettre de devenir plus colorés“, a-t-elle déclaré à l’agence de presse allemande avant le tour final. Dans le même temps, elle a exhorté les femmes issues de l’immigration à s’intégrer : « J’ai toujours célébré Noël et mon nouvel an persan. » (…)

Tagesspiegel

(…) Schönauer s’engage en faveur des droits des femmes et est la fondatrice du réseau Shirzan pour les femmes opprimées. Après avoir été nommée Miss Allemagne 2024, Schönauer a déclaré qu’elle souhaitait « utiliser la visibilité et la portée de Miss Allemagne pour plaider en faveur de la diversité, soutenir les femmes fortes dans tous les domaines de la vie et célébrer la force inébranlable qui réside en chacune de nous ». (…)

Le concours Miss Allemagne, qui était à l’origine un concours de beauté, a été fondamentalement réformé en 2019. Les candidats devraient être plus diversifiés et, selon les organisateurs, ne seront plus seulement évalués sur leur apparence, mais aussi sur leur caractère, leur engagement individuel, leur créativité ou leur histoire unique. (…)

Rheinische Post

26 Feb 00:05

Suppression du droit du sol à Mayotte : revue de presse

by Observatoire du journalisme
Suppression du droit du sol à Mayotte : revue de presseDepuis le référendum du 22 décembre 1974 sur l'indépendance des Comores, des vagues migratoires en provenance des autres îles comoriennes et d’Afrique ne cessent d’affluer sur un territoire qui garantit, pour les nouveau-nés d’origine étrangère, des droits sociaux des plus intéressants.
26 Feb 00:05

Hommage à Manouchian : le débunkage – Le Nouvel I-Média

by Rédaction
Cette semaine dans “I-Média”, Jean-Yves Le Gallou et Lucas Chancerelle reviennent dans l’image de la semaine sur le traitement médiatique de la mort d’Alexeï Navalny, l’opposant russe à Poutine, avec le deux poids deux mesures des prisonniers politiques en Occident ! Le dossier du jour sera un débunkage de la panthéonisation de Missak Manouchian et […]
25 Feb 23:25

Mozambique : une mission catholique incendiée par l’Etat Islamique

by Rédaction Christianophobie
Le 12 février dernier des combattants lourdement armés de l’Etat Islamique au Mozambique ont attaqué la ville de Mazeze dans la province de Cabo Delgado, et ont incendié la mission, le presbytère et l’église Notre-Dame d’Afrique. Le curé présent sur les lieux a pu sauver le saint Sacrement. « Il était exactement 18 heures lundi…
25 Feb 08:17

Trump bat Haley à la primaire républicaine de Caroline du Sud


Donald Trump a remporté samedi une nouvelle primaire républicaine, cette fois en Caroline du Sud, face à sa dernière rivale Nikki Haley.
25 Feb 08:17

Donald Trump dépeint une Amérique «cauchemardesque»


Pendant une heure et demie, Donald Trump s’est exprimé samedi à la grand-messe des républicains. Il a rendu Joe Biden responsable de tous les problèmes des États-Unis.
25 Feb 07:24

Royaume-Uni : « Les islamistes gouvernent le pays », selon l’ancien ministre de l’Intérieur

by Arnaud Florac
Elle le dit parce qu’elle a très bien compris, elle, ce qui était en train de se passer.
25 Feb 07:24

Etats-Unis : Soros investit massivement dans des stations de radio pour les élections

by Michel Janva
George Soros est sur le point de prendre 40 % de la deuxième société de radio des États-Unis, ce qui lui permettra d’exercer une forte influence médiatique sur les prochaines […]
25 Feb 07:22

Paris : les immigrés clandestins surreprésentés chez les violeurs de rue

by Rédaction
brestEn 2023, 93 cas de viols de rue ont été enregistrés par la préfecture de police, contre 92 en 2022. Un chiffre alarmant qui soulève de nombreuses questions du fait notamment de la surreprésentation des immigrés clandestins, que la République française et ses dirigeants maintiennent sur notre sol au mépris de la sécurité des citoyens. […]
25 Feb 07:19

Die Welt explique pourquoi l’Allemagne n’expulse pas grand monde non plus

by Francois

L’année dernière, il y a eu relativement peu de tentatives d’expulsion, pas même 48 000. Les deux tiers d’entre eux ont éclaté dans la dernière phase – parfois alors que les migrants étaient déjà dans l’avion. Mais une autre circonstance est des plus graves.

EC’est peut-être le facteur décisif de ce qui est souvent décrit vaguement comme la « division de la société » : une proportion importante de citoyens souhaitent un contrôle de l’immigration qui permettrait au pays de sélectionner lui-même dans une large mesure ses nouveaux membres de la société. Cela signifie empêcher 

les personnes entrant dans le pays sans autorisation de franchir la frontière ou – après une entrée réussie – les expulser tôt ou tard si elles ne quittent pas volontairement le pays. Le chancelier Olaf Scholz (SPD) l’a même récemment promis. « Nous devons enfin expulser des gens à grande échelle », a-t-il déclaré dans une interview.Ce qu’il adviendra des paroles de la chancelière reste à deviner. La réalité est la suivante : en 2023, deux tentatives d’expulsion sur trois ont échoué en phase finale, comme le montre une analyse de la police fédérale disponible exclusivement chez WELT AM SONNTAG.Ainsi, en 2023, si l’on se base sur le nombre de demandeurs d’asile déboutés, de criminels étrangers, de travailleurs migrants dont le visa est expiré et de personnes obligées de quitter le pays pour d’autres raisons, il n’y a eu que quelques tentatives d’expulsion, soit 47 760. Parmi eux, 16 430 ont abouti à un rapatriement.

Pour les « 31 330 personnes restantes au total, les expulsions ont échoué en 2023 », a déclaré la police fédérale sur demande à WELT AM SONNTAG. 56 fois, la personne contrainte de quitter le pays a résisté activement à la police. Un médecin a diagnostiqué des raisons médicales dans l’avion ou peu avant 86 fois.Le pilote a refusé d’embarquer le passager qui a été obligé de quitter le pays 230 fois parce qu’il ne voulait pas soumettre les autres passagers aux conséquences des accès de désespoir de personnes dont le 

rêve d’une vie meilleure en Allemagne risquait enfin d’éclater. sur la passerelle.La raison la plus importante pour laquelle l’expulsion était encore dans sa phase finale était « l’absence de transfert » (14.011). C’est le cas lorsque les policiers fédéraux ne remettent même pas à l’aéroport la personne annoncée comme devant quitter le pays aux policiers du Land. Comme l’a déclaré un haut fonctionnaire du ministère fédéral de l’Intérieur à WELT AM SONNTAG, lorsque les expulsions sont effectuées par charte collective, un « taux de non-présentation de 60 pour cent est assez courant parmi les personnes obligées de quitter le pays et qui ont disparu le jour même ». du vol ou du moins ne sont pas là ».LIRE AUSSI

À cela s’ajoute l’autre motif individuel important : l’annulation de la demande auprès de la police fédérale (15 798). Dans ces cas, les agents de l’État chargés de récupérer le demandeur d’asile débouté, le criminel ou l’étranger qui doit quitter le pays en raison de l’expiration de son visa de travail, d’études ou de visite familiale, ont informé au préalable la police fédérale que la personne annoncée serait n’apparaît pas.Afin d’atténuer ce problème, pressant depuis de nombreuses années, que les étrangers ne soient pas dans leur appartement ou leur domicile le jour de la collecte, le gouvernement des feux tricolores a récemment décidé de 

prolonger la détention au départ . Les personnes contraintes de quitter le pays et susceptibles de se cacher peuvent désormais être détenues jusqu’à 28 jours avant leur date de départ, et non pas un maximum de dix.

Souvent, la tentative d’expulsion n’a jamais lieu

Si l’on suit les experts, le plus grand obstacle à l’expulsion est le fait qu’il n’y a souvent aucune tentative d’expulsion parce que l’identité de la personne obligée de quitter le pays n’a pas été clarifiée. Environ la moitié des demandeurs d’asile franchissent la frontière allemande sans documents personnels. Surtout de la part des pays qui ont peu de chances d’être reconnus.Un responsable du ministère chargé de ce dossier déclare à WELT AM SONNTAG : « Ils entrent, ne présentent pas de passeport, la pièce d’identité ne peut pas être vérifiée, alors ils sont tolérés. » Presque tous ceux qui doivent quitter le pays reçoivent bientôt une soi-disant tolérance. après le rejet de leur demande d’asile ou d’une autre pour d’autres raisons. Obligation de quitter le pays. Pour illustrer la difficulté, le responsable du pays fait état d’un Maghrébin qui a dû quitter le pays pour deux raisons : à cause du rejet de la demande d’asile, habituel dans cette région d’origine, et à cause d’une « expulsion » supplémentaire. Les étrangers reçoivent cette somme s’ils deviennent des criminels dans ce pays. Dans le cas décrit, il y a eu plusieurs vols.

Die Welt

25 Feb 07:17

Santiago Abascal rencontre Donald Trump.

by Lionel Baland

Vox.jpg

Espagne et États-Unis. Le dirigeant de Vox Santiago Abascal (Espagne) a rencontré, durant 15 minutes, l'ancien président des États-Unis Donald Trump à Washington, dans le cadre de la Conférence d'action politique conservatrice (CPAC), le principal événement du mouvement conservateur aux États-Unis.

Vox 1.jpg

Santiago Abascal et Donald Trump

25 Feb 07:17

"Avec le FPÖ à la tête du gouvernement, la neutralité de l'Autriche renaîtra !"

by Lionel Baland

FPÖ.jpg

Autriche.

FPÖ 1.jpg

Le président du FPÖ Herbert Kickl : "Avec le FPÖ à la tête du gouvernement, la neutralité de l'Autriche renaîtra !"

24 Feb 23:22

Le Samedi Politique avec Jacques Sapir - Russie - Ukraine : l’Occident creuse sa tombe

Il y a deux ans jour pour jour, les soldats russes entraient en Ukraine. Deux années de conflit auquel les Occidentaux ont multiplié les réponses inappropriées. Faute d’avoir entendu les inquiétudes et les mises en garde de la Russie, ils ont ensuite ponctué la guerre de promesses d’armes et d’argent à l’Ukraine ainsi que de sanctions contre Moscou. Une pratique déjà connue depuis 2014 et Maïdan qui avait conduit l’Union européenne notamment à édicter de prétendues règles vexatoires à l’égard de la Russie. Des mesures qui auront avant tout permis à Moscou d’apprendre à contourner les décisions occidentales, et à préparer l’avenir.

Ainsi, alors que 18 000 sanctions occidentales sont prises aujourd’hui contre la Russie, le pays de Vladimir Poutine affiche une croissance très nettement supérieure à celle de la zone euro. En plus des aides plus ou moins honorées à Kiev, la rupture de relation avec Moscou a eu de lourdes conséquences économiques. Pire encore, le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2 a infligé un très violent coup à l’industrie allemande face à la flambée des prix de l’énergie. Berlin, naguère locomotive économique de l’Union européenne doit désormais s’accommoder d’une récession brutale. La France, déjà désindustrialisée, résiste moins mal, mais le budget de Bruno Le Maire, à peine voté, était déjà obsolète et la croissance a été revue à la baisse. C’est donc une double peine terrible à laquelle assiste l’Europe. En plus de perdre son peuple dans un combat fratricide suscité par l’extérieur, elle plombe peu à peu son économie en poussant la Russie vers la résilience et le Sud global. S’il n’y a pas encore d’impôt de guerre, nous payons déjà son lourd tribut !

L’économiste Jacques Sapir, auteur de "Le grand retour de la planification ?" aux éditions Jean-Cyrille Godefroy et "Démondialisation, ou la fin de l’euro-libéralisme", aux éditions du Seuil, décrypte avec précision la situation économique de la Russie, des Etats-Unis et des pays européens dont la France et l’Allemagne, en première ligne pour les déclarations d’intentions à l’égard de l’Ukraine. 

24 Feb 23:22

Quand le bloc soviétique puisait dans le vivier des journalistes français pour en faire ses espions. Une «tradition» toujours d’actualité.

by Francois

Agents volontaires grassement rémunérés, simples «contacts de confiance» ou «idiots utiles», des grands noms de la presse ont activement travaillé pour le KGB et les services secrets de l’Est pendant la guerre froide. Une «tradition» toujours d’actualité.

www.lefigaro.fr

24 Feb 23:22

Meurtre de Thomas : Le juge d’instruction refuse que l’AGRIF, une association qui combat le racisme anti-français, se constitue partie civile au motif que l’instruction n’aurait pas été ouverte sur une « discrimination raciale »

by Francois
24 Feb 23:21

Soros à l’assaut des ondes américaines avant la présidentielle : il pourrait devenir le principal actionnaire du deuxième groupe de stations radios aux Etats-Unis, Audacy

by Francois

Le fonds de George Soros pourrait devenir le principal actionnaire du deuxième groupe de stations radios aux Etats-Unis, Audacy. Cet investissement, lors d’une année d’élection présidentielle aux Etats-Unis, suscite la colère du camp républicain, inquiet à l’idée de voir un opposant farouche à Donald Trump disposer d’un nouveau relais d’opinion.

(…)

Dernièrement, son family office a acquis une grosse partie de la dette du deuxième groupe américain de radiodiffusion Audacy avec 220 stations. Celui-ci s’était déclaré en faillite en janvier, du fait du plongeon de ces recettes publicitaires et d’une dette incontrôlable. Le fonds de Soros a fait une bonne affaire en la rachetant à la moitié de sa valeur. De 190 dollars début 2021, l’action du groupe s’était effondrée à 20 cents en janvier.

www.lesechos.fr

24 Feb 23:21

« MNA dehors, agriculteurs d’abord ! » : à Dol-de-Bretagne (35), des habitants s’opposent au futur centre d’accueil de migrants mineurs isolés, implanté par le Conseil départemental

by Koba

Une quarantaine d’opposants au futur centre d’accueil de mineurs isolés se sont rassemblés à Dol-de-Bretagne ce samedi 24 février à l’appel du parti d’extrême droite “Reconquête” et du groupuscule rennais l’Oriflamme. En réaction, 200 habitants et sympathisants de gauche sont venus témoigner de leur soutien à ce projet à l’appel de plusieurs partis de gauches.

“MNA [Mineur non accompagné] dehors, agriculteurs d’abord” versus “Jeune migrant bienvenu à Dol-de-Bretagne”.  Des slogans qui en disent long sur la vive tension qui règne ce samedi 24 février dans cette petite commune d’Ille-et-Vilaine de 6 000 habitants. Une centaine de membres des forces de l’ordre y était d’ailleurs déployée pour éviter des débordements. 

D’un côté, des militants d’extrême-droite, sympathisants de Reconquête, le parti d’Eric Zemmour ou encore des membres, souvent masqués, du groupe rennais l’Oriflamme. Un groupe dont l’un des membres avait déjà été condamné à quatre mois de prison pour incitation à la haine après avoir perturbé un atelier de lecture organisé par des drag-queens à Saint-Senoux, en Ille-et-Vilaine.

Tous s’opposent au futur centre d’hébergement de jeunes mineurs isolés qui doit ouvrir ses portes dans quelques semaines dans l’ancienne auberge de jeunesse de la commune.

Au micro, Leila Marie Rosenstech, responsable de la 7ᵉ circonscription d’Ille-et-Vilaine pour le parti Reconquête, assure avoir organisé ce rassemblement pour dénoncer un projet qui “symbolise la folie de ce gouvernement et plus largement des pouvoirs publics“, dénonçant la hausse continue du nombre de mineurs non accompagnés dans le département et des budgets alloués à leur accueil. En ligne de mire de cette ancienne habitante de banlieue parisienne : la politique migratoire du gouvernement, responsable, selon elle, de la baisse du niveau scolaire, de la chute des prix de l’immobilier, des salaires et même de la crise agricole actuelle. 

“C’est des populations qui ne vivent pas comme nous dans leur pays. Moi, j’ai mis ma famille en sécurité en venant dans une petite ville et aujourd’hui qu’est-ce qui se passe ? Ces populations viennent ici, elles n’ont pas les mêmes civilisations.”

Leila Marie Rosenstech, responsable de la 7ème circonscription d’Ille-et-Vilaine pour le parti Reconquête

(…) L’établissement devrait ouvrir ses portes d’ici quelques semaines. “On est propriétaire depuis le début de l’année et nous finalisons actuellement le choix du prestataire qui va recruter son équipe éducative, explique Anne-Françoise Courteille, vice-présidente du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, déléguée à la prévention et protection de l’enfance. Donc, on espère ouvrir dans les prochaines semaines.

(…) France 3

24 Feb 23:21

Affaire de l’imam Mahjoubi : l’élu de gauche à Grand-Charmont (25) Ismaël Boudjekada « œuvre » pour le faire revenir en France et que son expulsion ne soit finalement « qu’un voyage payé aux frais du contribuable »

by Remi
24 Feb 23:21

« La défaite de l’Occident » : encore un effort, Emmanuel Todd !

by Michel Geoffroy
« La défaite de l’Occident » : encore un effort, Emmanuel Todd !Emmanuel Todd se comporte comme un médecin qui établirait un diagnostic inquiétant mais qui se garderait de formuler une prescription…
24 Feb 23:21

Qui est la cible de RSF ?

by Observatoire du journalisme
Qui est la cible de RSF ?Avec la publication du rapport Jost, la plainte auprès du Conseil d’État contre CNews, et maintenant les pressions sur l’Arcom pour que les règles de garantie du pluralisme dans les médias changent, Reporters sans frontières s’est trouvé un nouveau cheval de bataille.
24 Feb 16:54

Paris : tensions avec les forces de l’ordre, Emmanuel Macron hué et interpellé par des agriculteurs, Marseillaises entonnées… les images du Salon de l’Agriculture 2024 (MàJ)

by Remi

Les manifestants se sont introduits dans le Parc des expositions de la porte de Versailles avant l’ouverture officielle. Des affrontements ont éclaté avec les services de sécurité et les forces de l’ordre (…)

France Info

24 Feb 16:46

Les islamistes et les extrémistes prennent le contrôle de la Grande-Bretagne, selon une ancienne ministre

by 6medias2

La députée conservatrice Suella Braverman a affirmé avoir été licenciée au mois de novembre dernier par le Premier ministre britannique Rishi Sunak pour avoir dénoncé une certaine « complaisance à l’égard des islamistes ». D’après elle, le Royaume-Uni perdrait son identité de grande nation dans laquelle toutes les religions coexistent pacifiquement car les islamistes et les extrémistes prendraient le contrôle. Auprès du Daily Telegraph, l’ancienne ministre de l’Intérieur annonce que son licenciement serait dû à ses prises de position, elle qui s’est élevée contre « l’apaisement des islamistes ». Mais Suella Braverman le certifie, si c’était à refaire, elle le referait. Elle ne souhaite pas que son pays devienne une « société ghettoïsée où la liberté d’expression et les valeurs britanniques sont diluées ».

« Nous devons surmonter la peur d’être qualifiés d’islamophobes »

« La vérité est que les islamistes, les extrémistes et les antisémites sont désormais aux commandes », poursuit-elle. Selon Suella Braverman, leur influence se constate dans le système judiciaire, la profession juridique, les universités, ainsi qu’au Parlement. « Nous devons surmonter la peur d’être qualifiés d’islamophobes », soutient-elle. Le parti travailliste a réagi en qualifiant ses propos d’« absurdités totales ». « C’est malheureusement ce que l’on peut attendre de Suella Braverman, qui a l’habitude de dire délibérément des choses incendiaires pour faire les gros titres », a répondu Yvette Cooper, secrétaire d’État à l’Intérieur, à la BBC.

L’article Les islamistes et les extrémistes prennent le contrôle de la Grande-Bretagne, selon une ancienne ministre est apparu en premier sur Valeurs actuelles.

24 Feb 16:39

Le temps de la déradicalisation de Gaza

by Ftouh Souhail

La campagne militaire contre le Hamas touche à sa fin, le temps de la déradicalisation de Gaza sonne et Israël va lancer une initiative ambitieuse. Le projet figure dans le document d’orientation pour la gestion de Gaza après la victoire, et entend installer des «autorités locales» non affiliées au terrorisme, et dépourvues de liens avec […]

L’article Le temps de la déradicalisation de Gaza est apparu en premier sur Dreuz.info.

24 Feb 16:33

Un député AfD rappelé à l'ordre pour avoir montré un drapeau allemand à la Chambre des députés.

by Lionel Baland

AfD.jpg

Allemagne. Le député de l’AfD Martin Reichardt a été rappelé à l’ordre par la présidence de la Chambre des députés pour avoir montré un drapeau allemand lors d’une intervention à la tribune de cette institution.

AfD 1.jpg